(Mis à jour le: 5 mai 2021)

Quels sont les points phares d’une stratégie SEO qui marche ?

Sans stratégie SEO adapté, les activités que vous menez sur votre site web ne risquent pas de décoller. Au lieu de gagner de l’argent avec le site, vous ne ferez qu’en perdre vu l’investissement que vous avez dû payer pour sa création. Pour que cet investissement vous rapporte des bénéfices, il faut élaborer une stratégie SEO qui marche. Sur quoi repose-t-elle ?

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redigeons.com

Contacter nous pour commander des textes

En quoi consiste une stratégie SEO ?

Une stratégie SEO rassemble de nombreuses techniques visant à accroître la visibilité d’un site sur le web. Leur association et leur utilisation à bon escient permettent de le promouvoir afin qu’il figure parmi les résultats affichés sur la première page des SERPs.

Sachez que lorsqu’un internaute consulte les résultats suite à une recherche qu’il a lancée, il ne consulte généralement que ceux affichés sur la première page. Tout au plus, il ira jusqu’à la troisième page, mais n’ira pas plus loin. Si votre site n’apparaît pas sur ces trois premières pages alors que la requête concerne votre domaine d’activités, vous aurez créé un site inutilement.

Le SEO ou référencement naturel va vous aider à remédier à cela en faisant grimper votre site dans le positionnement établi par les robots crawlers. Notez que le gain de position se fait petit à petit. Il faut faire preuve de patience, car référencer son site est un travail de longue haleine qui nécessite efforts, suivi, amélioration, mise à jour, nouveaux efforts et ainsi de suite. L’univers du SEO évolue rapidement d’où la nécessité de mener une veille en permanence pour s’adapter aux caprices des algorithmes. Ce sont ces derniers qui établissent le classement.

Attention, l’apparition de votre page sur la première page des SERPs n’est pas le seul objectif du SEO. Il fait aussi en sorte à ce que votre page y reste ce qui n’est pas toujours gagné.

Pour atteindre tous ces objectifs, le SEO s’est donné de nombreuses techniques dont les principaux sont … Lisez la suite !

Quels sont les piliers d’une bonne stratégie SEO ?

Quels sont les piliers d’une bonne stratégie SEO ?

Le SEO regroupe de nombreuses techniques. Même si vous n’êtes pas obligé de toutes les utiliser, certaines d’entre elles sont quand même des bases incontournables pour que la stratégie soit efficace. Quelles sont-elles ?

L’Audit SEO

Si vous avez déjà un site, mais que l’audience reste toujours aussi faible au bout de plusieurs mois, c’est qu’il y a quelque chose qui ne fonctionne pas. Pour pouvoir y remédier, il faut d’abord déterminer de quoi il s’agit puis ensuite élaborer les solutions les plus efficaces.

L’audit SEO complet permet de trouver les failles, mais aussi les points forts d’un site. Il permet de savoir sur quels critères les robots crawlers référencent votre site et en voyant les résultats obtenus, vous obtenez une première piste sur ce qu’il faut améliorer et sur ce qu’il faut booster.

En général, cette expertise se penche sur :

  • L’indexation des différentes pages de votre site
  • L’expérience utilisateur ou UX
  • Le classement de votre site suite à des requêtes ciblées
  • Les liens émis et les liens obtenus (backlinks)
  • Les techniques SEO que vous avez utilisées pour référencer vos pages : mots-clés, les balises Title et meta description, les balises Hn, les images …
  • La performance SEO de votre site par rapport à ceux des concurrents
  • Les mesures de sécurité adoptées pour votre site …

Notez que cet audit doit être fait pour un site existant depuis plusieurs mois. Pour un site nouvellement créé, on passe immédiatement à l’étape suivante.

Lire aussi – Audit de contenu : à quel moment faut-il le faire ?

La recherche de mots-clés et la sémantique

Pour remettre un site sur la bonne voie, il faut toujours effectuer une recherche de mots-clés et une analyse sémantique. Pour ce faire, on part de la thématique principale du site.

Par exemple, si votre site a été créé pour promouvoir votre boutique de fleurs, les fleurs est votre thème principal. Essayez de trouver, grâce aux générateurs de mots-clés, les expressions clés qui gravitent autour. Si ensuite, vous souhaitez vous spécialiser dans une activité précise comme les compositions florales, vous pouvez utiliser ce terme en tant que mot-clé secondaire ou primaire. De ce terme, vous pouvez lancer une nouvelle recherche pour découvrir d’autres expressions encore plus pertinentes.

A chaque mot-clé découvert, de nouvelles recherches plus approfondies sont possibles. Plus vous creusez, plus vous trouvez des requêtes existantes, mais peu utilisées. Dans certains cas, elles peuvent être plus performantes que les termes les plus concurrentiels.

Pour rappel, les mots-clés sont issus de requêtes saisies par les internautes. En les réutilisant dans vos contenus, la page qui les contient a des chances d’apparaître sur la première page des SERPs à chaque fois que de nouvelles recherches sont lancées sur ces termes.

La bonne formule c’est d’associer mot-clé principal, mots-clés secondaires et mots-clés de longue traîne. Il faut également utiliser des termes très concurrentiels et des termes peu concurrentiels. Globalement, votre recherche de mots-clés doit vous permettre de trouver :

  • Des expressions courtes de un ou deux mots. Il faut les privilégier pour les fiches produit et les contenus chauds
  • Des expressions plus longues : ce sont les mots-clés à longue traîne. Ils se composent d’au moins trois mots. Il faut surtout en utiliser dans les articles de blog, principalement les contenus froids
  • Des expressions clés sous forme de questions : elles sont aujourd’hui indispensables, car permettent d’apparaître suite aux recherches vocales et de voir sa page affichée en Featured Snippet
  • Des termes de localisation : ils doivent être utilisés pour le référencement local. Dans la mesure où votre entreprise nécessite des clients à proximité (restaurants, grandes surfaces, buralistes …), vous ne devez pas oublier de décliner votre localisation et votre adresse. En savoir plus sur le référencement local

La recherche de mots-clés fait déjà partie de l’analyse sémantique que vous devez mener. Non seulement, elle permet de dégager des expressions pertinentes, mais aide aussi à trouver de nouveaux sujets de rédaction et d’établir des kits de contenus.

Lire aussi – Qu’est-ce que le champ lexical en SEO ?

La création de contenus

Avant la rédaction de vos contenus seo, vous devez établir un calendrier éditorial. Notez sur ce dernier tous les sujets que vous avez pu trouver après le SEO sémantique. A chaque sujet, précisez les mots-clés à utiliser.

Quand vous trouvez un sujet qui peut être développé davantage, créez un pack contenant un article mère et des sous articles. Bien sûr, il faudra noter leurs titres sur le calendrier pour ne rien oublier ainsi que les mots-clés sur lesquels il faut se positionner dans chaque contenu. Plus ces termes seront variés, plus vous augmentez vos chances d’être visible.

A lire – Calendrier éditorial : les évènements marquants à y insérer en 2021

Quand vous aurez assez de sujets pour vous occuper, passez à leur création. Les contenus web sont les principaux piliers d’une stratégie SEO. Voilà pourquoi ils doivent être soignés. En fonction de la nature de vos activités et des sujets à traiter, le contenu peut être :

  • Informationnel : il donne des conseils, des informations pratiques, des guides, des actualités …
  • Transactionnel : il informe sur un produit en particulier afin d’encourager le lecteur à passer à l’achat ou à l’action qu’on attend de lui. Il peut s’agir d’un abonnement, d’un téléchargement …
  • Directionnel : le contenu éveille la curiosité des lecteurs pour ensuite les diriger vers le contenu principal pouvant être publié sur une autre page du site ou sur une page d’un autre site

Dans tous les cas, le contenu doit être de qualité. Il doit donner des informations réellement pratiques, à jour et bien sûr, vérifiées. Il doit adopter une structure agréable qui donne envie de le lire jusqu’à la fin donc n’oubliez pas les balises Hn. Il doit se composer de visuels de qualité et cohérents avec le sujet traité. Il doit démontrer votre expertise dans votre domaine d’activités. Il doit répondre aux questions que se posent les internautes, car derrière une recherche se trouve forcément une question. Il doit vous permettre de vous démarquer de la concurrence donc proposez des contenus à forte valeur ajoutée. Il doit être unique et non dupliqué. Et pour l’optimiser, on n’oublie pas la balise Title, la meta description et la mise en place d’Urls Seo Friendly.

Les contenus sont ceux que les internautes viennent voir sur vos pages. S’ils les jugent peu pertinents, ennuyeux et inutiles, ils ne reviendront pas et ne risquent pas de cliquer sur vos boutons Call-to-action.

Ainsi, qu’il s’agisse de contenus textuels, de vidéos, d’images, de podcasts … qualité et pertinence restent les maîtres mots.

L’amélioration de l’expérience utilisateur ou UX

L’UX pour User eXperience se traduit par la manière dont les internautes perçoivent la navigation sur votre site. Est-elle assez fluide ? Faut-il passer par de nombreuses étapes inutiles ? Peuvent-ils consulter l’ensemble du site sur tous les supports ? Y trouvent-ils les réponses à leurs questions ? …

La satisfaction de l’internaute est aujourd’hui au cœur du SEO, car après tout, c’est lui qui va entreprendre l’action que vous attendez et non pas les robots crawlers. Voilà pourquoi Google a décidé de faire passer les attentes des utilisateurs avant les siens. Par conséquent, même si on doit toujours tenir compte des exigences des algorithmes, il faut avant tout se demander que veulent les internautes. Pour vous répondre en quelques mots, ils veulent :

  • Des pages web qui s’affichent plus vite : améliorez la vitesse de chargement de vos pages
  • Pouvoir consulter l’ensemble du site sur leur mobile sans avoir à scroller de gauche à droite : proposez des sites indexés mobile, mais qui s’affichent aussi très bien sur ordinateur et tablette
  • Avoir l’assurance que leurs données personnelles et financières soient entre de bonnes mains : renforcez la sécurité de votre site avec le protocole HTTPS
  • Pouvoir passer d’une page à l’autre facilement : améliorez votre netlinking interne et n’oubliez pas les liens insérés dans le « On vous suggère aussi … »
  • Pouvoir vous contacter rapidement : affichez clairement vos données de contact, les boutons pour contacter vos conseillers …
  • Trouver des informations réellement utiles : voilà pourquoi il faut multiplier les expressions clés sous forme de questions posées et y répondre directement sans bla-bla

En bref, les internautes veulent que la navigation sur votre site se déroule le plus facilement possible.

Découvrez comment améliorer l’UX

Le netlinking

Le netlinking consiste à insérer des liens dans vos contenus qui redirigent les internautes vers d’autres contenus complémentaires à ce qu’ils sont en train de consulter. Ces liens peuvent être internes, lorsqu’ils atterrissent sur d’autres pages de votre site, ou externes lorsqu’ils atterrissent sur des pages appartenant à d’autres sites. Dans ces deux cas, vous gardez le contrôle sur les liens et avez la possibilité de pouvoir choisir leur qualité.

Un lien de qualité est un lien positionné sur une ancre pertinente dans le texte et qui dirige vers une page qui fait de l’ancre son sujet principal. Les deux contenus liés doivent être complémentaires.

Si par exemple, vous rédigez un article sur « Comment composer un bouquet de rose ? ». A un moment, vous insérez un lien sur l’ancre « rose rouge ». En cliquant dessus, l’internaute atterrit sur un autre article qui parle de la rose rouge. Dans ce cas-ci, c’est un lien de qualité. Par contre, si en cliquant sur « rose rouge », la personne atterrit sur un article qui parle de marguerite, il n’y a aucune cohérence là-dedans. Ce genre de lien est à éviter.

A part les deux liens cités ci-dessus, on trouve un troisième lien : le backlink. Il s’agit d’un lien externe, mais cette fois-ci émis par un autre site et pointe vers un de vos contenus. Dans ce cas-ci, vous n’avez aucun contrôle sur sa qualité. Par contre, vous pouvez le supprimer ou le désavouer afin qu’il ne déteigne pas sur vos efforts SEO.

Il faut effectivement souligner qu’un backlink de mauvaise qualité peut nuire à votre référencement naturel. Voilà pourquoi il ne faut garder que ceux émanant de sites d’autorité.

A lire – 6 pratiques SEO pour obtenir des backlinks de qualité

Et puisqu’on parle de netlinking, il y a des pratiques qu’il faut à tout prix éviter comme la ferme de liens. C’est une pratique autrefois courante, mais que Google a décidé de pénaliser. Une raison de plus pour se méfier des sites qui émettent trop de backlinks vers vous, car il peut s’agir d’une technique de Negative SEO visant à vous faire chuter dans le classement des SERPs.

Le suivi SEO

Il faut faire un suivi régulier pour voir si vos efforts SEO portent des fruits. Puisque les efforts doivent être continus, le suivi doit également l’être. Il s’agit d’une forme d’audit qui vous permettra de savoir sur quel levier vous devez encore redoubler d’efforts et quelles techniques il faut abandonner.

En effet, toutes les techniques ne donnent pas forcément les mêmes résultats donc au lieu de se focaliser sur des méthodes qui ne semblent pas être assez pertinentes pour vous, mieux vaut se tourner vers d’autres techniques plus performantes. Notez que le référencement naturel compte des centaines de techniques donc à part les piliers de base qu’on a cités plus haut, il en existe d’autres.

Pour en revenir au suivi, vous devez utiliser un outil spécifique comme Google Analytics. Ce dernier affiche de nombreux facteurs de performance tels que :

  • Le volume de trafic organique mensuel : c’est le nombre d’internautes qui sont arrivés sur votre site après avoir trouvé et cliqué sur votre site depuis la page des résultats de recherche
  • La progression de votre classement dans les SERPs : comme on l’a dit plus haut, une page classée tout en bas du classement monte petit à petit au fur et à mesure que les efforts menés portent leurs fruits
  • Les métriques relatives à l’UX : durée de session, taux de rebond, nombre de pages visitées …
  • Le nombre de backlinks de qualité obtenus sur un mois : plus vous en obtenez, plus les robots crawlers vous portent en estime et sont enclins à améliorer votre classement
  • Les paramètres de conversion tels que le retour sur investissement (ROI), le volume d’achat …

En analysant toutes ces données, vous avez une idée de comment votre site évolue grâce au SEO. Si la progression vous semble plus lente qu’escomptée, vous pouvez vous donner un petit coup de pouce grâce au SEA ou référencement payant. Vous devez aussi améliorer les points qui doivent l’être afin d’espérer des bons résultats durables.

La mise à jour

Même lorsque vous avez réussi à vous positionner sur la première page des SERPs, vous devez continuer à référencer vos pages, même les plus performantes. Cela permet de vous aligner aux mises à jour fréquentes de Google et de garder votre place, durement acquise.

Aussi, il faut noter que le bon classement de quelques-unes de vos pages ne fait pas forcément de votre site un site d’autorité. C’est la totalité de vos pages qu’il faut bien référencer de sorte à développer une forte image de marque auprès des utilisateurs. Une fois que vous aurez acquis une bonne e-réputation, on considèrera que votre site est un site de référence. C’est seulement là qu’on peut parler de site d’autorité. Obtenir ce titre doit être le but principal de votre stratégie SEO.