(Mis à jour le: 27 juillet 2021)

Règle SEO de base : connaître ses concurrents pour mieux optimiser sa page

Optimiser ses pages web est indispensable pour en accroître la visibilité, se démarquer de la concurrence et faire profit avec. Ne pas le faire équivaudrait à avoir jeté votre investissement pour avoir créé un site que personne ne verra jamais. Mais avant de foncer dans toutes les techniques SEO aujourd’hui bien connues, il y a une étape que les webmasters ont tendance à négliger : l’analyse concurrentielle. Elle doit pourtant être faite avant l’optimisation de chacune de vos pages. On vous explique pourquoi.

Trouvez facilement un rédacteur professionnel sur Redigeons.com

Contacter nous pour commander des textes

Pourquoi l’analyse concurrentielle doit précéder l’optimisation ?

Lorsque vous devez participer à une compétition, vous vous donnez du temps pour étudier la stratégie de vos adversaires. Cela vous permet de déterminer leurs forces et leurs faiblesses pour ensuite y adapter votre propre stratégie. Si cette étude est faite minutieusement, vous avez de grandes chances d’obtenir la victoire.

En matière de référencement naturel, l’analyse concurrentielle a exactement le même but et se déroule même de la même manière à savoir déceler les astuces, les points forts, les points faibles et les techniques SEO utilisés par les concurrents. Ce n’est qu’en partant de cette base que vous avez des chances de les dépasser dans le classement des moteurs de recherche.

Gardez en tête que chaque jour est pour vous une nouvelle compétition sur le web puisque tous les jours, vous travaillez à améliorer le positionnement de vos pages dans les SERPs. La bonne nouvelle c’est que vous avez tout votre temps pour progresser doucement. La mauvaise c’est que de nouveaux concurrents débarquent tous les jours et qu’eux aussi ont pour but de faire mieux que vous.

En savoir plus sur l’analyse concurrentielle

Qui sont vos concurrents ?

Qui sont vos concurrents ?

Sur le web, vos concurrents sont ceux qui sont positionnés sur les mêmes expressions clés que vous. Il peut s’agir de sites e-commerce, de blogs, de sites vitrines, de pages sur les réseaux sociaux …

Si par exemple, votre mot-clé principal est « robe mariée », vous la saisissez dans la barre de recherche, lancez la requête et tous les sites qui apparaissent sont vos concurrents. Ceux sur la première page sont les principaux à battre. Si vous proposez des modèles de robes précises, pensez à choisir un terme clé plus précis, car « robe mariée » est trop généraliste et les résultats peuvent fausser la suite de votre travail d’optimisation. En gros, vous pourrez vous confronter à de faux concurrents ce qui ne joue pas en votre faveur. Essayez alors les mots-clés de longue traîne pour identifier vos réels adversaires.

Comment optimiser une page après une analyse concurrentielle ?

Maintenant que vous avez découvert à qui vous avez affaire, il est plus facile d’optimiser sa page dans les SERPs.

Important : l’analyse des concurrents doit être faite avant l’optimisation de chaque nouvelle page à créer. La raison est que chaque page d’un site repose sur un mot-clé différent. Par conséquent, ses concurrents directs peuvent être différents de ceux des pages précédentes.

Cette mise au point faite, voici les étapes à suivre pour optimiser une page après analyse concurrentielle.

Quels sont les mots-clés utilisés par les concurrents ?

On ne l’a pas déjà cherché au début ? Oui, mais c’était plus pour déterminer les concurrents. Maintenant que vous les connaissez, vous devez prêter attention à leur balise Title, leur meta description, leur url et leur contenu pour enrichir un peu le vocabulaire de départ.

Autrement dit, vous avez le mot-clé principal, mais quels autres termes les concurrents utilisent pour créer leur sémantique ? Si on repart sur l’exemple « robe mariée », vous pourrez voir apparaître des termes comme robe mariée princesse, robe mariée sirène, robe mariage, robe bustier, dentelle, robe mariage pas cher …

Voyez sur lesquels de ces mots vos concurrents sont positionnés et quels sont ceux qui génèrent le plus de trafic. Inspirez-vous-en pour étoffer le champ lexical de votre page tout en utilisant d’autres expressions qui vous semblent également pertinentes pour votre contenu.

Comment réutiliser les mots-clés des concurrents pour votre page ?

Après avoir établi votre liste, vous devez maintenant travailler le référencement de la page. Pour ce faire, voici nos conseils :

  • Insérez le mot-clé principal dans la balise Title et fournissez un Title clair et pertinent. Voyez comment les concurrents se débrouillent de leur côté et essayez d’avoir un avantage sur eux en insérant d’autres termes clés qui attirent l’attention des internautes. Notez que ce titre doit à la fois être clair, accrocheur et optimisé. Il doit clairement mentionner de quoi vous allez parler sur la page.
  • Insérez des mots-clés pertinents dans la balise meta. La première chose à retenir c’est que ce résumé doit inciter l’internaute à passer à l’action à savoir cliquer sur le lien menant vers votre page. Il doit ainsi être bien travaillé de sorte à se référer au contenu tout en étant accrocheur avec des expressions clés. Une astuce ingénieuse consiste à y insérez un verbe d’action.

Pour rappel, les balises Title et Meta sont les premiers contacts que les internautes ont avec votre page et votre site puisque ce sont elles qui apparaissent sur les pages des résultats affichés par les moteurs de recherche. En tant que tel, elles doivent faire bonne impression et vraiment donner envie aux lecteurs d’aller sur votre page sans attendre. Assurez-vous seulement que le contenu de destination soit de qualité pour ne pas avoir un taux de rebond élevé. Là encore, tâchez de faire une analyse on-page des concurrents pour voir comment leur page est structurée.

Cela permet de savoir quels mots-clés ils utilisent dans les balises Hn, en ont-ils utilisés dans les Alt des images et vidéos ? Quelle est la longueur du contenu proposé ? Le netlinking est-il bien travaillé ? … Ce sont autant de questions que vous devez vous poser pour, d’une part mettre en exergue les efforts des concurrents et, d’autre part, établir votre propre stratégie.

Quels sont les autres points pris en compte par l’analyse concurrentielle ?

Quels sont les autres points pris en compte par l’analyse concurrentielle ?

Outre les mots-clés et la structure On-page, l’étude de vos concurrents doit aussi se pencher sur :

  • Leur notoriété :

Une fois la liste des concurrents affichés dans le SERP, analysez un-à-un la notoriété de chacun. Vous saurez alors qui sont largement au-dessus de vous, qui se retrouvent sur le même niveau que vous et qui sont encore largement derrière vous.

En quoi est-ce important ? C’est important, car vous aide à dépasser petit à petit vos concurrents en commençant par ceux qui ont la même force que vous. Dans un premier temps, ils seront vos concurrents directs puis ils changeront au fur et à mesure que vous montez dans le classement.

La règle est de toujours essayer de se surpasser par rapport aux autres et de maintenir vos efforts d’optimisation. N’oubliez pas que les autres font aussi de leur mieux pour gravir les échelons donc tâchez d’être le meilleur et de ne plus chuter dans le classement une fois arrivé dans le top 3.

Pour analyser l’e-réputation des concurrents, vous avez divers outils à votre disposition tels que Majestic SEO.

  • Leur profil de liens :

Leur stratégie de netlinking est aussi à décortiquer, car elle peut vous apporter de précieuses informations et vous aider à améliorer votre propre stratégie.

Rappelons que le netlinking est indispensable pour faire connaître vos pages et pour espérer être indexé par les moteurs de recherche. Dans ce contexte, les backlinks sont les plus importants, car ils concourent à améliorer votre image de marque.

A lire – Backlinks : combien faut-il en obtenir par mois ?

La première chose à faire c’est de faire un audit de backlinks des concurrents. Déterminez ensuite la qualité de chaque lien entrant obtenu et notez les plus pertinents. Consultez le contenu vers lequel chaque lien est émis et essayez de comprendre pourquoi le site d’autorité a pointé vers lui. En général, c’est parce que l’article est vraiment bon.

Que devez-vous faire après cela ? Voyez si vous avez un contenu similaire ou complémentaire sur votre site. Etudiez-le sous un angle nouveau pour voir s’il est mieux que celui du concurrent. Si tel est le cas, vous pouvez envoyer un mail au site d’autorité pour lui demander de mettre un lien vers votre contenu qui est plus complet. Dans le cas contraire, mettez à jour votre contenu pour le rendre le plus complet possible avant de contacter le site d’autorité. Notez que ce dernier n’est pas obligé de se plier à votre requête, mais c’est quand même une meilleure tentative que d’acheter des liens.

Pour vous aider dans cette quête, utilisez des outils comme Ahrefs.

En savoir plus sur le suivi des backlinks d’un site

  • La stratégie Social Media :

Etablir une stratégie SEO qui ne tient pas compte des réseaux sociaux c’est courir à sa perte puisqu’à cause de la pandémie, tous les consommateurs du monde entier s’y retrouvent pour discuter, échanger, faire des affaires (acheter, vendre …), trouver du travail … Vous devez les intégrer dans votre référencement si la réussite vous tient à cœur.

A lire – Pandémie et confinement : comment faire basculer son entreprise vers le numérique ?

Comme pour l’optimisation d’une page, vous devez commencer par une analyse du Social Media des concurrents. Sur quelles plateformes ils sont les plus actifs ? Quelles sont leurs cibles ? Combien de followers ils disposent ? Quand publient-ils et à quelle fréquence ? Quel genre de contenus privilégient-ils ? Sur quels mots-clés se positionnent-ils ? …

Les résultats de votre analyse vous aideront à déterminer les efforts à fournir pour essayer de faire mieux que les autres. Aidez-vous d’un outil comme BuzzSumo pour ce genre d’audit.