(Mis à jour le: 1 novembre 2019)

Le livre blanc est un ouvrage à télécharger que l’on appelle aussi e-book. C’est un outil surtout utilisé par les professionnels dans le cadre du B2B (Business to Business). Malgré son appellation, le livre blanc contient de précieuses informations concernant un produit ou un service. Il n’est pas établi dans un but commercial ou publicitaire, mais se doit de rester informatif et objectif. Il est à mi-chemin entre le document publicitaire et le document technique.

En tant que tel, le livre blanc joue un rôle capital dans la communication d’une entreprise. De nombreux professionnels essaient d’en rédiger un, mais sans réel succès. Pourquoi ? Parce que la rédaction d’un livre blanc doit respecter quelques codes spécifiques pour faire de cet ouvrage une arme de séduction efficace. Voici quelques conseils pour bien le rédiger.

Quelle est la cible du livre blanc ?

Quand vous rédigez un contenu, vous devez d’abord penser aux personnes qui vont le lire. Ces dernières sont votre cible. Il ne suffit toutefois pas de les identifier, mais de les connaître afin de leur proposer un ouvrage qui leur apporte de réelles solutions.

Il faut retenir que si un internaute se donne la peine de télécharger votre e-book, c’est qu’il espère y trouver des réponses à ses doutes ou à ses questions. Si vous ne connaissez pas votre personæ, la rédaction du livre blanc est vaine puisque que oui, quelques internautes vont le télécharger et même le lire, mais s’ils n’y trouvent pas satisfaction, ils n’entreprendront pas l’action que vous attendez d’eux.

De plus, connaître la cible permet d’adopter le ton approprié pour la rédaction. Devez-vous utiliser des termes techniques étant donné que votre cible se compose essentiellement de professionnels ou devez-vous vous orienter vers un ton plus neutre et compréhensible à tous ? Seule la définition de votre cible vous le dira.

Comment bien rédiger un livre blanc

Quel est le thème abordé ?

Maintenant que vous connaissez bien votre cible, il faut choisir le sujet. Ce dernier doit répondre à leurs attentes et être présenté sous forme de guide ou de tutoriel. Attention, il faut éviter les sujets trop généralistes, car un e-book se doit d’être spécifique et plus détaillé. Il doit apporter des solutions précises.

Dans le cas où vous avez des difficultés à trouver un bon sujet, référez-vous aux attentes de votre cible. Dégagez les sujets les plus importants qui peuvent les intéresser, triez-les par ordre d’importance puis choisissez celui qui compte le plus de requêtes.

Besoin d'aide pour votre livre blanc, demandez nous

Dans le cas où le sujet a été vu et revu, évitez de seulement reprendre ce qui a été dit ailleurs. Ajoutez de la valeur ajoutée à votre livre blanc en menant, en amont, une veille sur le thème choisi. Cela vous aidera à identifier des informations qui n’ont pas encore été données et d’ainsi vous démarquer des autres.

Quand on rédige un livre blanc, se baser uniquement sur ses seules connaissances ne suffit pas. Il faut faire des recherches plus approfondies, faire des synthèses et bien évidemment, mener une veille constante pour mettre à jour son livre blanc.

Quelle structure donner à son livre blanc ?

Avant de se mettre à rédiger le livre blanc, il faut penser à la structure qu’il aura une fois en ligne. Comme c’est un ouvrage factuel, il doit être facile et agréable à lire. Les informations doivent être hiérarchisées et annoncées dans l’ordre pour instaurer une certaine continuité. Et comme tout contenu web, les informations importantes doivent être citées en premier pour fidéliser le lecteur.

En matière de longueur, un livre blanc doit faire en moyenne sept à neuf pages. D’une vue globale, ces dernières seront à répartir comme suit :

  • une page de garde qui affichera le titre de l’e-book, une petite description et un résumé global du livre ;
  • deux pages consacrées à l’introduction ainsi qu’à la partie « A propos de l’auteur » ;
  • environ cinq pages pour les idées principales. Cette partie est la plus importante du livre blanc. Il doit être le fruit d’une mûre réflexion et doit être rédigé précautionneusement. Évitez de vous précipiter, relisez votre ouvrage, prenez un peu de recul pour le relire une deuxième, voire troisième fois avant de le mettre en ligne ;
  • une ou deux pages pour la conclusion. Ne dépassez pas les deux pages, car personne ne lira une conclusion trop longue ;
  • une page couverture.

Cette longueur n’est pas à prendre au sens strict, mais vous pouvez très bien aller un peu en dessous ou un peu au-dessus. L’essentiel c’est que votre contenu reste intéressant de page en page et de phrase en phrase afin de ne pas ennuyer les lecteurs.

Comment trouver un bon titre à un livre blanc ?

Comment trouver un bon titre à un livre blanc

Comme avec tout contenu web, le titre d’un ouvrage est essentiel pour qu’il fasse sensation. Il faut alors le soigner et faire en sorte qu’il soit accrocheur. C’est la seule manière pour que les internautes soient séduits et aient envie de le télécharger.

Pour avoir un titre percutant, placez des mots-clés importants dans le titre et les sous-titres. Même s’il s’agit d’un document à télécharger, les internautes ont l’habitude de survoler d’abord le contenu en lisant les titres puis de recommencer la lecture depuis le début si ce rapide survol leur a plu.

Qui doit rédiger le livre blanc ?

En tant que fabricant du produit ou instigateur du service, c’est vous qui devez assurer la rédaction du livre blanc. Comme vous connaissez le produit/service mieux que quiconque, vous pouvez fournir toutes les informations importantes le concernant.

Toutefois, pour ne rien oublier et surtout pour fournir un livre blanc de grande qualité, il est possible de faire appel au brainstorming. Cela consiste à rédiger l’ouvrage en équipe ou avec d’autres professionnels du secteur.

Besoin d'aide pour votre livre blanc, demandez nous

Attention toutefois, même si l’idée de rédiger le livre à plusieurs est tentant, il est essentiel que chaque membre de l’équipe ait une parfaite maîtrise du sujet de rédaction. Ainsi, si vous souhaitez faire appel à des rédacteurs web ou à des graphistes pour l’élaborer, invitez-les à assister à toutes les réunions concernant le produit à présenter. Cela doit être fait dès le début du projet pour qu’ils puissent avoir tous les tenants du produit.

Comment rédiger le contenu d’un livre blanc ?

Quand on rédige un livre blanc, il faut toujours aller à l’essentiel. Non, on ne vous demande pas de citer seulement les informations importantes, mais de bien approfondir le sujet que vous avez choisi pour démontrer votre expertise dans ce domaine. Vous vous devez de donner des informations de qualité, à jour, vérifiées et autant que possible, quantifiables.

Même si on doit éviter de tourner autour du pot, il faut quand même bien explorer le thème tout en restant concis.

Le mieux c’est de toujours utiliser des termes simples, que tout le monde comprend. Comprenez bien que même si votre personæ regroupe des techniciens dans un domaine précis, le livre blanc peut être téléchargé par tout le monde comme un élève ou un étudiant, un père ou mère de famille, … Il est ainsi important de choisir des mots et expressions compréhensibles par tous.

Si vraiment vous devez insérer des termes techniques ou des abréviations, donnez toujours leur signification entre parenthèses ou en bas de page.

Comment promouvoir l’entreprise à travers le livre blanc ?

Comment promouvoir l’entreprise à travers le livre blanc 

Un livre blanc n’est ni un document commercial ni un document technique. C’est un mélange des deux ce qui fait que l’auteur de l’ouvrage doit mettre en avant les produits ou l’expertise de l’entreprise sans faire fuir les clients potentiels à coup de données trop techniques.

Il faut garder en tête que le livre blanc est utilisé pour démontrer aux prospects que l’entreprise excelle dans ce qu’il fait et qu’ils ont tout intérêt à la contacter, elle, au lieu de ses concurrents. C’est un outil pour convertir les prospects en leads et les leads en clients fidèles.

Besoin d'aide pour votre livre blanc, demandez nous

Dès le début de l’ouvrage, l’auteur doit faire comprendre que l’entreprise à l’origine du livre blanc est un expert actif dans le domaine d’activité auquel elle est rattachée. C’est pour cela qu’on a la page « A propos de l’auteur » sitôt après l’introduction et non à la fin du livre. Mais même avant de terminer la rédaction du contenu, l’entreprise doit insérer un bouton call-to-action pour encourager les lecteurs à vous contacter.

Il va de soi que si le livre leur a plu, ils cliqueront naturellement sur ce bouton d’incitation. C’est là tout l’intérêt de soigner le contenu. Rappelons que celui-ci doit annoncer des faits réels et non faire la promotion d’un produit.

Le livre blanc est-il un bloc de texte ?

La réponse est non. Même si on parle d’informations factuelles, le livre blanc reste un contenu web comme les autres. Dans ce sens, il doit contenir du contenu textuel, mais pas seulement. Il faut également y insérer des schémas, des infographies ou encore des graphiques.

Ces illustrations permettent de mieux capter l’attention et de casser un peu le style trop textuel. De plus, elles renforcent les informations dites ce qui permet aux lecteurs d’avoir un visuel des arguments que vous avancez. Se projeter est ainsi plus facile donc mettez-en autant que possible, mais veillez à ce que chaque illustration corresponde à ce qui vient d’être expliqué.

Peut-on utiliser n’importe quelle source pour rédiger un livre blanc ?

Certes, rien ne vous contraint à limiter vos sources, sauf mention spécifique de celui qui vous a confié la rédaction du livre blanc, mais il faut quand même rester prudent.

Quand on fait des recherches libres sur le net, on trouve souvent des informations similaires d’un site à l’autre puis tout à coup, on trouve une information contradictoire à ce que les autres sites disent. Si cela vous arrive, essayez de toujours consulter des sites d’autorité puis recroisez toujours les informations dès qu’une contradiction se fait sous-entendre.

Ensuite, pour éviter les contradictions au sein même de votre livre blanc, demandez à d’autres membres de votre équipe de relire le contenu rédigé. Vous pouvez élargir la relecture jusqu’à toute l’équipe marketing pour que chacun puisse émettre ses avis. Le but est de débattre de ce qui a été rédigé pour offrir un ebook en béton.

Besoin d'aide pour votre livre blanc, demandez nous

Comme cet ouvrage démontre votre professionnalisme, vous n’avez pas le droit de vous tromper. Mieux vaut donc passer plus de temps sur les recherches pour ensuite profiter rapidement des retombées positives du livre blanc.

Et pour prouver vos dires aux lecteurs, vous pouvez très bien insérer une page bibliographie à la fin du livre afin d’y lister toutes les sources que vous avez utilisées pour la rédaction de l’ebook.

Comment faire connaître son livre blanc ?

Ce n’est pas parce que vous avez adopté tous les conseils à la lettre ou que vous avez rédigé un contenu de grande qualité que votre livre blanc va rencontrer le succès. Il faut en faire la promotion et la distribution en utilisant des supports connus et fortement utilisés.

C’est notamment le cas des réseaux sociaux. Pour que le public ait vent de l’existence de cet e-book, il faut que vous leur en parliez. Les réseaux sociaux représentent le meilleur moyen de communication actuel. Dans vos posts, n’oubliez pas d’insérer un lien vers une landing page qui permet le téléchargement de l’ouvrage.

A part les réseaux sociaux, vous pouvez également en parler sur votre site vitrine, sur votre blog … Il est même possible d’organiser des conférences là-dessus pour en faire la promotion. En ce qui concerne les évènements autour du livre blanc, mieux vaut les planifier à la sortie de l’ouvrage.