(Mis à jour le: 14 février 2020)

Wordpress : Guide pour une prise en main facile

La création d’un blog est aujourd’hui accessible à tous ceux qui se débrouillent bien avec WordPress. Il y a bien sûr ceux qui maîtrisent parfaitement ce CMS et il y a ceux qui apprennent encore à se familiariser avec. Si vous appartenez à cette deuxième catégorie, voici un guide pour mieux le comprendre et pour faciliter la prise en main.

Découvrons comment gérer un site en wordpress !

Le tableau de bord

C’est la première page que vous voyez lorsque vous aurez entré votre login et votre mot de passe pour accéder à votre blog. Ici, on ne va plus revenir sur les étapes de conception d’un blog, mais on va se pencher sur l’utilisation de WordPress une fois le blog conçu.

Sur ce fameux tableau de bord, vous avez accès à deux menus à savoir :

  • Accueil :

La page d’accueil donne une vue d’ensemble de vos activités sur WordPress. Il résume les actions menées et les actions récentes. La page affiche différentes rubriques importantes qui permettent d’avoir une vue globale du blog. On y trouve les rubriques :

  • D’un coup d’œil : celui-ci affiche le nombre d’articles que vous avez créés jusqu’ici, le nombre de commentaires reçus et ceux encore en modération, le nombre de pages que contient votre blog. Concernant les commentaires, il existe des outils, comme Akismet, qui vous aident à les modérer. Ainsi, vous pourrez supprimer les courriers indésirables et ne valider que ceux qui vous semblent les plus pertinents. Ce genre d’outils émet des notifications pour vous indiquer s’il y a de nouveaux commentaires à modérer ou non. Notez qu’il ne s’agit pas d’une fonctionnalité de base de WordPress puisqu’il vous faut l’installer.
  • Activité : ici, le CMS donne un bref résumé des récents articles publiés et des récents commentaires obtenus. Et si vous utilisez le plugin Yoast SEO (que l’on recommande), vous aurez également une vue SEO globale des publications faites. Cela vous aidera à planifier les améliorations à faire pour certains de vos articles.

Selon vos préférences, vous pourrez ajouter d’autres points à afficher sur la page d’accueil comme le brouillon rapide ou encore l’avancées de vos publicités. Vous verrez également une rubrique dédiée aux évènements et nouveautés WordPress pour vous informer et vous permettre de vous mettre à jour. Sachez que WordPress connaît régulièrement des mises à jour importantes. Consulter quotidiennement cette rubrique vous aidera à vous aligner à ces changements ou non.

  • Mises à jour :

Sur cette page, vous aurez une liste des mises à jour disponibles. Ces dernières ne se font pas automatiquement pour ne pas vous chambouler à tout bout de champ. Le CMS vous laisse le soin de voir lesquelles parmi celles listées vous avez besoin ou non. A vous alors d’activer les mises à jour dont vous avez besoin.

Sachez que même si les mises à jour sont très fréquentes, elles ne sont pas forcément obligatoires. Essayez tout de même d’adopter les plus pertinentes d’entre elles pour améliorer votre expérience WordPress. De plus, elles proposent parfois une personnalisation plus évoluée de votre blog.

Articles

Retenez que WordPress est avant tout un éditeur de contenu. Ce menu est donc l’un des plus importants à maîtriser. Rassurez-vous, la rubrique « Articles » propose des sous-rubriques, toutes faciles à prendre en main. On cite :

  • Tous les articles :

Vous y trouverez listés tous les articles que vous avez enregistrés sur votre blog. Le tableau ne se focalise pas seulement sur ceux mis en ligne, mais aussi les articles planifiés, ceux mis en brouillon, les articles placés dans la corbeille et les textes mis en avant.

En haut du tableau, vous verrez aussi un onglet intitulé « Les miens ». En cliquant dessus, vous serez redirigé vers les textes que vous avez publiés avec votre propre compte. Il faut effectivement savoir qu’un blog peut avoir plusieurs administrateurs et utilisateurs. Chacun de ces personnages aura donc droit à une rubrique « Les miens » tout en ayant accès aux autres articles en ligne sauf paramétrages spécifiques concernant leur accès.

Même si après la sous-rubrique « Tous les articles », vous avez la sous-rubrique « Ajouter », il est possible d’y accéder dès la page Tous les articles en cliquant sur « Ajouter » placé tout en haut de la page, à côté de « Articles ». Vous avez également la possibilité de créer du nouveau contenu, depuis n’importe quel menu du CMS, en cliquant sur l’onglet « Créer » situé tout en haut, dans la barre de couleur noire.

Pour en revenir au menu Tous les articles, le tableau ne vous affiche pas seulement les titres des articles créés, mais aussi le nom de l’auteur, les catégories auxquelles ils sont rattachés, les étiquettes auxquelles ils sont liés, la date de publication ou de planification et les notes SEO de chaque article. Cette vue d’ensemble vous permet de déterminer les textes à améliorer d’un point de vue SEO et ceux que vous devez mettre en avant en fonction des saisons ou des évènements.

A lire également : WordPress : pourquoi est-ce le CMS à choisir pour la création de blog ?

Enfin, depuis cette page, vous pouvez aussi gérer tous vos contenus puisque différentes autres fonctionnalités vous sont proposées. Vous pouvez notamment rajouter des colonnes au tableau, filtrer l’affichage en fonction de vos besoins, rechercher des articles, …

  • L’ajout des articles :

Ajouter ou Créer vous donne directement accès à l’éditeur proprement dite, c’est-à-dire la page où vous allez enregistrer votre contenu pour pouvoir le publier. En atterrissant sur cette page, vous trouverez une ligne dédié au titre et une case dédié au texte. Dans cette deuxième partie, vous avez différentes fonctionnalités à votre disposition pour mettre votre texte à jour.

De là, vous pouvez aussi insérer des médias dans le texte et même basculer vers la version « Texte » pour ajouter un code html. La version « Visuel » est celle qui vous donne un aperçu de ce à quoi ressemblera le texte une fois publié.

Sur la droite de l’éditeur, vous avez plusieurs autres options comme Publier, Enregistrer le brouillon, Aperçu, Visibilité, Catégories, Etiquettes, Image mise en avant et Réglages de la pub. Ces derniers vous permettent de paramétrer votre article avant qu’il ne soit mis en ligne et vu par les internautes. Ils vous aident à peaufiner leur mise en page tout en prenant soin du référencement naturel.

Si vous avez déjà quelques expériences sur WordPress, alors la partie située en bas de l’éditeur est faite pour vous. Elle se réfère à Yoast SEO et à tout ce qui a trait au référencement naturel. Certaines fonctionnalités vous permettent même de savoir si le contenu créé est bien Responsive ou non.

  • Catégories :

Dans cette partie, vous améliorez l’ergonomie de votre blog. C’est là que vous devez vous rendre pour ajouter de nouvelles catégories ou en supprimer. Cette page affiche la liste de celles que vous avez déjà créées et met même en évidence la qualité SEO de chaque rubrique créée.

Pour la création de nouvelles catégories, il vous suffit de remplir le formulaire dédié à cette fin. Parmi les points à renseigner, il y a celui concernant la catégorie parente. Cela suppose que ce même formulaire est celui à utiliser pour les sous-catégories puisqu’il permet de hiérarchiser les différentes rubriques du blog.

A lire également : Succès de votre blog : 8 points à vérifier

  • Étiquettes :

On les appelle aussi tags ou mots-clés. Ils diffèrent des mots-clés que vous utilisez dans vos articles puisqu’ici, il s’agit d’expressions qui vont permettre au CMS de classer vos textes. Souvent sous-estimés par les webmasters, les tags contribuent à améliorer votre visibilité dans les résultats de recherche. Pour ce faire, il vous suffit simplement de bien les choisir.

Dans la page qui leur est dédiée, vous avez également un formulaire pour en créer de nouvelles et un tableau qui affiche celles que vous utilisez déjà.

Médias

Même si depuis l’éditeur, vous pouvez déjà insérer des médias dans votre texte, une rubrique leur est quand même dédiée. Celle-ci donne accès à deux sous-rubriques :

  • Bibliothèque :

Celle-ci donne accès à tous les médias que vous avez déjà insérés sur votre blog. Autrement dit, elle regroupe toutes les images, mais aussi les vidéos, les fichiers audio, les feuilles de calcul … Vous trouverez également un onglet « Les miens » pour se référer aux médias insérés par vos propres soins.

Dans le cas où vous prévoyez le téléchargement d’un document sur votre site, comme un PDF ou une vidéo, il faudra penser à l’enregistrer également dans votre bibliothèque.

  • Ajouter des images:

Ici, vous pouvez rajouter de nouveaux médias à votre bibliothèque en les uploadant depuis votre ordinateur. Le CMS vous guide par étape donc il suffit de se laisser emporter.

Pages

Les pages dites statiques se réfèrent aux pages de Contact, A propos, Mentions légales, Liens utiles … C’est dans cette partie-là qu’il faut les créer et non dans l’éditeur. Vous avez accès à deux fonctionnalités à savoir :

  • Toutes les Pages :

Comme avec « Tous les articles », vous voyez s’afficher un tableau avec diverses colonnes. Parmi elles, il y a celle réservée aux titres des pages, à leur auteur, à leur date de publication et à leurs scores SEO, car elles aussi sont indexées par les moteurs de recherche afin d’améliorer (ou non) le classement de votre blog dans les résultats de recherche.

  • Ajouter :

Cette rubrique affiche l’éditeur qui permet de créer une page. Vous y trouverez la case Titre et la case Texte avec les différentes fonctionnalités habituelles. A droite, vous avez également la partie Publier tandis qu’en bas, la partie Yoast SEO reste également. Ce qui change c’est l’absence des rubriques Catégories et Etiquettes. A la place, on a la rubrique « Attributs de la page » qui permet de rattacher la page à une page parente. Oui, il est effectivement possible d’avoir des sous-pages sur le blog si besoin est.

Commentaires

On n’y pense forcément pas et pourtant, donner la possibilité à vos lecteurs de laisser un commentaire sous vos articles permet d’entretenir la relation que vous avez avec eux. C’est une manière de les faire contribuer et d’apporter d’autres informations à votre contenu. A lire : Ecrire des articles et faites les connaitre !!

Si auparavant, la fonctionnalité « Commentaires » était souvent désactivée par crainte de se voir mettre de mauvaises critiques, aujourd’hui, il est possible de modérer les propos. Il vous suffit d’installer un plugin de modération sur WordPress. Ainsi, tous les commentaires doivent être validés par vous avant d’apparaître sous vos articles. Vous pourrez ainsi supprimer ceux qui ne sont pas pertinents.

Pour les gérer, un tableau s’affiche également quand vous entrez dans ce menu. Vous pourrez ainsi connaître l’auteur du commentaire et son contenu. Vous saurez également sur lequel de vos articles le propos a été attribué et quand l’internaute l’a envoyé.

Comme dans la rubrique « Tous les articles », vous pourrez voir dès le début de la page, combien de commentaires sont en attente et combien vous avez approuvés. Vous pouvez aussi retrouver ceux que vous avez qualifiés d’indésirables ou placés dans la corbeille.

L’apparence

Dans cette rubrique, vous gérez le design de votre blog. Elle propose d’ailleurs différents points vous permettant de l’améliorer. Il s’agit notamment de :

  • Thèmes :

Vous y trouverez différents thèmes pour habiller votre blog. Grâce à ce menu, vous pouvez changer de thème quand vous le souhaitez en passant d’une proposition à une autre. Une fois que vous aurez choisi l’habillage souhaité, il vous suffit de pointer dessus avec votre curseur puis de cliquer sur « Activer ». Avant de faire votre choix, prenez le temps de connaître les détails de chaque thème et de prévisualiser le rendu définitif avant de l’activer. Notez que si aucun des thèmes proposés ne vous convient, vous pouvez toujours en importer d’autres en cliquant sur « Ajouter un thème ».

  • Personnaliser :

Grâce à cette rubrique, vous pouvez modifier les couleurs, ajouter une image en arrière-plan, … pour mieux faire ressortir l’identité du site. Le but est de faire en sorte que le blog soit bien accrocheur et se démarque de ceux des concurrents.

  • Widgets :

Les widgets sont des extensions qui permettent d’ajouter d’autres fonctionnalités à WordPress. Lorsque vous cliquez sur ce menu, vous voyez s’afficher une liste de widgets. Si certains d’entre eux vous intéressent, faites-les glisser dans la colonne latérale et ils seront automatiquement activés. Vous pouvez aussi cliquer dessus pour les activer.

Et si vous vous êtes trompé de widget à activer ? Pas de panique, il vous suffit seulement de le retirer de la colonne latérale pour le désactiver.

  • Menus :

Cette fonctionnalité vous permet de créer de nouveaux menus à associer à votre back-office WordPress. Pour ce faire, il vous suffit de cliquer sur cette section et vous atterrirez alors sur la page de gestion de tous vos menus. A part en créer de nouveaux, vous pouvez modifier ceux déjà existants, gérer les emplacements ou en supprimer. Il vous suffit de suivre les indications données sur la page chaque tâche à réaliser concernant les fameux Menus.

  • Arrière-plan :

Cette option vous permet d’insérer une image en arrière-plan de la page d’accueil de votre blog. C’est une astuce efficace pour personnaliser la page au mieux.

Extensions

Ce menu affiche, en premier lieu, la liste des extensions que vous avez déjà installées. Depuis cette page, vous pouvez alors les gérer en les désactivant ou en modifiant certains réglages. Vous pouvez également en supprimer quelques-uns à condition que la fonction « Supprimer » soit proposée.

extension wordpress

Il vous permet ensuite d’en ajouter de nouvelles en fonction de vos besoins. Vous vous rendez alors dans la sous-rubrique Ajouter, regardez, parmi celles proposées, celles qui vous intéressent puis cliquez sur « Installer ». Rien de plus facile !

Enfin, en troisième sous-rubrique, on a l’éditeur d’extension. Celui-ci sert à changer le code ou la programmation des différents plugins installés.

Utilisateurs

Comme on le disait plus haut, vous créez votre blog puis vous pouvez autoriser d’autres personnes à l’utiliser également tout en limitant leur accès. Il ne faut pas qu’elles aient accès à la totalité de la gestion du blog au risque de chambouler tout votre travail.

Pour donner accès à d’autres personnes, rendez-vous dans le menu Utilisateurs et vous aurez accès à trois sous-rubriques. On cite :

  • « Tous les utilisateurs » qui donne une liste des personnes pouvant déjà apporter des modifications sur votre blog. Dans le tableau sont mentionnés leur identifiant, leur nom, leur adresse email, leur rôle sur le blog et le nombre de publications faites par chacun. Vous pouvez évidemment rajouter d’autres colonnes.
  • « Ajouter » qui permet d’ajouter de nouveaux utilisateurs. Il suffira seulement de remplir le formulaire affiché en bonne et due forme. N’oubliez pas de définir son rôle sur votre site.
  • « Voir le profil » : cette partie permet d’ajouter d’autres informations sur chaque profil créé, mais de manière plus détaillé. C’est là qu’il faut renseigner la page auteur, un critère souvent important aux yeux des internautes.

Outils

outils wordpress

Ici, vous trouverez différents outils nécessaires à la gestion du blog. On y trouve trois sous-catégories de base (Outils disponibles, Importer et Exporter), auxquelles on peut rajouter d’autres.

Les outils disponibles vous informent sur les nouvelles fonctionnalités que vous pouvez utiliser pour mieux gérer votre blog.

Importer vous permet d’importer un blog conçu sur une autre plateforme vers WordPress. Exporter, quant à lui, vous permet d’exporter votre contenu vers une autre plateforme.

Et en guise de fonctionnalités supplémentaires à avoir, on peut citer :!

  • La santé du site qui dresse le bilan sur l’état général du blog. Cette page attire votre attention sur certains points qui nécessitent d’être étudiés de près pour le bien du site.
  • Redirection : cette fonctionnalité est toujours utile pour corriger les éventuelles erreurs rencontrées par votre blog.

Réglages

Ce menu se compose de nombreuses sous-rubriques à savoir :

  • Général :

C’est là que vous devez gérer les informations globales concernant le site comme son titre, son slogan si vous en avez, son url, le fuseau horaire auquel il appartient … Il vous suffit ensuite de valider toutes les informations entrées en cliquant sur « Enregistrer les modifications ».

  • Ecriture :

Cette rubrique vous permet de définir la catégorie par défaut des articles ainsi que leur format par défaut. Pour un blog, il est d’usage de choisir « par défaut » pour le format des articles tandis qu’en catégorie par défaut, les blogueurs mettent souvent Général. Il est évidemment possible de les changer en fonction de vos besoins.

  • Lecture :

Le but est de définir le nombre d’articles qui doit apparaître sur votre page d’accueil et sur vos autres pages. Vous devez aussi définir si le contenu est à afficher dans sa totalité ou seulement sous forme d’extrait.

  • Discussions :

Cette fonctionnalité se réfère aux commentaires. En gros, vous devez définir ici si vous autorisez les internautes à laisser des commentaires ou non. Vous pouvez aussi définir une date de clôture pour les commentaires, prévoir des notifications à chaque nouveau commentaire publié ou en attente de modération, préciser si une validation manuelle est exigée ou non …

  • Médias :

Vous devez définir dès le début, la taille des médias que vous souhaitez inclure dans vos contenus. Vous devez alors préciser des dimensions pour les miniatures, les images de taille moyenne et de grande taille.

  • Permaliens :

Les réglages ici demandés vous aident à obtenir des urls correctement écrites et facilement indexables par les moteurs de recherche. En gros, vous devez déterminer le format à adopter pour toutes les adresses de vos pages pour que cela se fasse automatiquement à chaque fois que vous créez du nouveau contenu.

A chaque modification faite dans le back-office WordPress de votre blog, elle s’applique automatiquement au blog. Vous devez alors rafraîchir la page pour voir comment elles s’affichent.