(Mis à jour le: 21 novembre 2019)

Quel correcteur d’orthographe en ligne utiliser ?

Ce n’est pas parce qu’on excelle dans la langue de rédaction, qu’on ne fait jamais de fautes d’orthographe. Même les meilleurs d’entre nous en font par inadvertance. Les relectures servent justement à les détecter et à les corriger. Toutefois, il arrive que même après plusieurs relectures, quelques fautes nous échappent encore. C’est la raison pour laquelle il faut utiliser un correcteur orthographique. Sur Internet, plusieurs outils remplissent cette fonction, mais on a sélectionné pour vous, les 8 meilleurs d’entre eux pour rédiger un bon article de qualité.

Vous souhaitez faire rédiger des textes avec une orthographe irréprochable ou corriger des textes ? Trouvez sans attendre un rédacteur web freelance ou un correcteur confirmé sur Redigeons.com

1. Bonpatron

C’est l’outil le plus utilisé par les rédacteurs SEO du fait de sa facilité d’utilisation. Il suffit de copier-coller le texte à corriger dans l’interface dédiée à cet effet et de lancer la correction. Il va ensuite mettre en exergue les erreurs et fautes que vous avez commises. Ces dernières seront affichées en rouge, mises en gras ou surlignées. Parfois, il arrive que le correcteur surligne un mot qui vous semble pourtant juste. Cela peut venir d’un mauvais paramétrage.

Avant de cliquer sur « Vérifier le texte », pensez donc à personnaliser les paramètres via les fonctionnalités situées sous l’interface. Parmi les options disponibles, il y a « ‘Je’ est féminin », « Je suis francophone » et « Pas d’espace devant la ponctuation ». Ces indications vont permettre à l’outil de ne pas surligner les termes rentrant dans ces critères.

Bonpatron.com ne fait pas que vous indiquer les fautes. Chaque fois que vous pointerez sur un mot ou un groupe de mots surligné, une info-bulle s’affiche pour expliquer d’où vient le problème. L’explication repose sur les règles grammaticales. Cela vous aidera à les corriger. Et quand il fait face à un mot peu courant comme une abréviation, il va l’afficher en vert. Cela signifie qu’il ne le reconnait pas, mais non pas qu’il soit faux. Il va alors faire diverses propositions au cas où l’une d’entre elles pourraient remplacer celui que vous avez écrit.

La version gratuite limite le nombre de mots à corriger à 500. Il est toutefois possible de découper le texte et de le faire corriger partir par partie.

2. Reverso

Google le considère comme l’un des meilleurs correcteurs orthographiques en ligne, mais tout dépend des fonctionnalités qu’on recherche. En ce qui concerne l’orthographe pure, il la corrige parfaitement. D’un point de vue grammatical toutefois, quelques fautes lui échappent parfois, mais c’est quand même assez rare.

A part corriger les fautes d’orthographe, il a d’autres fonctionnalités supplémentaires. Il est ainsi capable de définir les mots, de donner des synonymes, de donner quelques règles de grammaire et un peu de leçons de conjugaison. Une fois que vous aurez rentré le texte dans son interface et lancé la vérification, il le corrige automatiquement. Il met les modifications en bleu pour que vous puissiez comparer avec votre texte original.

Reverso.net existe aussi bien en version payante qu’en version gratuite. Son interface peut corriger jusqu’à 2 000 mots ce qui permet de gagner du temps.

3. Scribens

Avec son interface ergonomique, Scribens figure parmi les correcteurs d’orthographe en ligne les plus appréciés. Ses modifications sont très précises et il propose de nombreuses fonctionnalités. Il ne se limite, effectivement pas à la correction orthographique, mais corrige aussi la grammaire et les ponctuations. Il s’intéresse même à la mise en page du texte ce qui est un vrai plus.

Pour que le rédacteur web puisse se corriger facilement, chaque type d’erreur adopte une couleur de police spécifique. On peut ainsi deviner facilement qu’il s’agit d’une erreur grammaticale ou de ponctuation.

Et ce n’est pas tout puisqu’avec Scribens.fr, il est également possible de paramétrer les genres. Cela signifie que si vous utilisez plusieurs personnages dans votre texte, vous pourrez indiquer à l’outil leur genre pour que le correcteur ne se trompe pas dans les accords.

Comme sur Bonpatron, une info-bulle s’affiche sur chaque faute détectée pour qu’on puisse comprendre ce qui ne va pas. L’information est assez courte, mais on y trouve également un lien pour avoir une explication plus complète.

L’interface ne peut accueillir que 800 mots à la fois.

4. Larousse

On connaît déjà la réputation de Larousse, le dictionnaire papier, mais le dictionnaire Larousse en ligne est encore peu utilisé. Alors oui, on reconnait qu’il ne s’agit pas vraiment d’un correcteur orthographique, mais il est toutefois d’une grande aide pour une rédaction irréprochable.

Grâce à Larousse.fr, vous pouvez vérifier l’orthographe des mots et trouver des synonymes. Et puisqu’il en donne les définitions, il vous sera plus facile de trouver le bon terme à utiliser.

Cet outil s’inspire un peu du correcteur Cordial. Même si ses fonctionnalités sont limitées, l’utiliser est gage d’enrichissement de vocabulaires et de culture tout court. Le petit bémol qu’on peut lui reprocher : son interface qui ne peut contenir que 1000 caractères.

5. Cordial

C’est un correcteur très complet puisqu’il ne se contente pas de corriger l’orthographe, mais se penche aussi sur la grammaire et la ponctuation. Toutes les fautes détectées s’accompagnent d’une petite explication pour que l’on puisse comprendre et apprendre en même temps. Il fournit également des suggestions lorsqu’il le juge nécessaire.

Son utilisation permet de fournir un texte de qualité et d’enrichir son vocabulaire. Pour cause, il est possible de trouver un dictionnaire en ligne sur Cordial-enligne.fr. Ce dernier permet de varier les termes utilisés, mais pas seulement. Il s’accompagne également d’un manuel de grammaire au cas où on aurait oublié quelques règles de base.

En version gratuite, son interface accepte que 1 000 caractères.

6. Français Facile

Ce n’est pas vraiment un correcteur orthographique, mais plutôt un outil qui permet de revoir les règles de français. L’idée est de vous aider à adopter les bonnes tournures pour certaines phrases. Il vous aide également à trouver les bons mots et les bonnes expressions pour chaque contexte.

Pour l’utiliser, il suffit d’ouvrir ses cours en ligne chaque fois que vous aurez un doute. Ses guides vous aideront à trouver facilement la solution à adopter.

FrançaisFacile.com est apprécié des rédacteurs puisqu’il leur permet de faire un peu de révision. Il propose même des exercices pour s’améliorer ou pour évaluer son niveau de français.

7. Language Tool

Très simple d’utilisation, LanguageTool est un correcteur grammatical qui permet de détecter les fautes de grammaire et d’orthographe dans un texte. Celles-ci seront automatiquement soulignées pour que vous puissiez les revoir. Libre à vous ensuite de les ignorer ou de remplacer les termes concernés par les suggestions avancées.

LanguageTool.org peut être installé sur le navigateur Firefox en tant qu’extension. Cela permet un accès facile et rapide.

La version gratuite permet d’analyser jusqu’à 20 000 caractères par session.

8. Le conjugueur de Lefigaro

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un correcteur orthographique à proprement parler, cet outil reste très utile en matière de rédaction web. Comme son nom l’indique, il se penche surtout sur la conjugaison. Grâce au conjugueur de lefigaro, on peut alors retrouver facilement les différentes terminaisons d’un verbe sur lequel on reste hésitant.

Oui, même chez les professionnels de la rédaction, il arrive parfois de se tromper de temps des verbes d’où la nécessité de ce logiciel. Pour l’utiliser, il suffit d’y entrer le verbe concerné et en quelques secondes, l’outil affiche toutes ses conjugaisons à tous les temps.