(Mis à jour le: 30 mai 2019)
Comment faire une rédaction en anglais ?
4.2 (83.33%) 6 vote[s]

Le métier de rédacteur nous emmène parfois à utiliser d’autres langues autre que le français ou notre langue maternelle. Tantôt il s’agit d’utiliser des informations en langues étrangères pour sortir un texte en français tantôt il s’agit de vraiment rédiger dans une autre langue comme l’anglais. On vous rassure, les bases de la rédaction en anglais restent les mêmes que de rédiger en français et les techniques SEO demeurent inchangées. Ce qui peut causer problème, c’est votre aptitude à manier la langue de Shakespeare. Si vous ne la connaissez pas bien, mieux vaut éviter de l’utiliser. Par contre, si vous avez quand même une bonne base, mais êtes un peu rouillé, dites-vous que vous pouvez y arriver. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider.

Choisissez bien vos sujets

Comment faire une rédaction en anglais

Parfois, le rédacteur est contraint de traiter un sujet donné par son client et parfois, il peut le choisir lui-même. Si vous avez le champ libre, choisissez un sujet que vous maîtrisez. Cela vous permettra d’enrichir votre texte avec les bons vocabulaires et d’élargir le plus possible le champ lexical de vos mots-clés.

Non seulement, c’est l’assurance de rédiger un bon article, mais également d’optimiser le texte avec des mots-clés variés.

Pour choisir vos sujets, vous pouvez utiliser des applications spécifiques, mais vous pouvez également commencer par les chercher vous-mêmes. Pour ce faire, prenez un papier et écrivez-dessus la thématique globale du site. Notez ensuite toutes les idées qui vous viennent en tête la concernant et ensuite faites le tri. Rassemblez les idées qui peuvent être associées, notez les idées qui se réfèrent à chaque sujet trouvé en précisant, si possible, les mots-clés à utiliser, marquez les sujets à traiter en priorité, …

En gros, établissez un calendrier éditorial dès le début pour ne pas manquer d’inspiration en cours de route. Cela vous aidera aussi à bien planifier les publications pour que le site ne tombe pas dans le silence alors qu’il commence à se faire une petite notoriété.

Une dernière astuce : regardez ce qui s’écrit de mieux comme sujet chez vos concurrents et inspirez-vous-en. Vous pourrez emprunter leurs sujets en évitant le plagiat ou vous en inspirez pour rédiger un sujet complémentaire ou un texte plus complet.

Faites de recherches … en anglais

Vous avez déjà votre thème de rédaction donc vous devez commencer par faire des recherches là-dessus. Les plus calés en anglais devraient tout de suite faire des recherches dans cette langue tandis que les moins calés peuvent commencer par faire des recherches dans leur langue maternelle.

Cette deuxième option reste quand même peu conseillée puisque vous aurez alors tendance à utiliser des outils de traduction ou à traduire vos phrases mot par mot ce qui promet un résultat désastreux.

Que faire dans ce cas ? Notez vos grandes idées, les lignes directrices de votre texte sur un papier puis essayez de les traduire en anglais en vous basant sur vos connaissances de la langue. Une fois que c’est fait, essayez de les développer, tout de suite en langue anglaise. Ne craignez pas de faire des fautes. Vous en ferez sûrement, c’est normal quand on est rouillé, mais si vous vous limitez là-dessus, vous n’avancerez jamais. Or, c’est en avançant que les connaissances reviennent petit à petit. Vous aurez toujours le temps, après le point final, de relier et de l’améliorer.

Besoin d'aide! Contactez-nous ...

Pensez en anglais

rédaction en anglais

Euh … comment pouvez-vous penser en anglais vous demandez-vous ? Et bien, il suffit de penser comme d’habitude, mais en anglais.

Cette technique est plus efficace quand on doit rendre un article en anglais, car elle nous évite un boulot supplémentaire qu’est la traduction.

Vous vous dites sûrement que cela ne sera pas possible et bien, essayez ! Dans votre tête, essayez d’expliquer le sujet en anglais sans vous précipiter puis essayez de noter vos idées en anglais.
Même si cela peut paraître difficile, c’est le fait de commencer qui l’est. La suite viendra ensuite facilement.

Besoin d'aide! Contactez-nous ...

Privilégiez les phrases simples

Même quand on écrit en anglais, il faut privilégier les phrases simples composées d’un sujet, d’un verbe conjugué et d’un complément.

Ne risquez-vous pas de rédiger un texte peu cohérent ? Peut-être, mais l’important, à ce stade, c’est que vous développiez vos idées.

Même si vous ne devez pas craindre les fautes, il ne faut pas non plus se prendre pour Shakespeare sauf si l’anglais est votre langue maternelle. Si ce n’est pas le cas, on reste fidèle à la formule « Sujet + Verbe + Complément » et on évite les phrases longues et complexes.

Insérez des connecteurs

bien rédiger pour le web

Cette étape vous permettra d’animer votre texte de base peu cohérent. Il faut donc reprendre depuis le début et insérer des connecteurs là où on en a besoin.

Par connecteurs, on entend les versions anglaises des « Parce que » ou « Because », « Mais » ou « but », « malgré » ou « although », « par ailleurs » ou « otherwise », …

Bref, ce genre de petits mots qui complètent le texte et instaurent une suite logique entre vos phrases simples. Attention, il faut bien choisir chaque connecteur, car un « but » à la place d’un « otherwise » peut changer tout le sens d’une phrase ou du paragraphe, voire du texte.

Utilisez des temps verbaux simples

Ce n’est pas parce que vous avez un bon niveau d’anglais que vous allez vous lancer dans des temps verbaux compliqués comme le subjonctif, le plus-que-parfait, … Privilégiez plutôt les temps présent et futur simple ou, à la rigueur, le passé composé et l’imparfait si le temps passé s’avère nécessaire dans votre texte.

Mais tout cela dépend, bien sûr, du contexte de la rédaction, donc c’est au rédacteur anglais de déterminer en premier lieu le temps adapté et si besoin est, il pourra toujours revoir ses notes pour ne pas faire de faute de conjugaison.

Besoin d'aide! Contactez-nous ...

Gardez le dictionnaire près de vous

Comme ce n’est pas votre langue maternelle, il ne faut jamais vous lancer dans la rédaction en anglais sans votre dictionnaire près de vous. Certes, vous pourrez utiliser le dictionnaire en ligne, mais le vrai dictionnaire en papier est plus intéressant quand on a un peu perdu son anglais. Non seulement, il vous traduit le mot concerné, mais il vous donne aussi des synonymes, des antonymes et parfois même des exemples de phrases qui utilisent ledit mot. C’est une excellente manière de comprendre les nuances que peuvent avoir certains termes lorsqu’ils sont utilisés dans différentes situations.

Cela ne vous empêche pas d’utiliser le dictionnaire en ligne.

Evitez les outils de traduction autant que possible

Rédaction web

Si vous les utilisez pour traduire un mot ou une petite expression, ces outils se montrent performants. Mais si vous les utilisez pour traduire une phrase entière ou un paragraphe entier, le résultat ne correspondra pas forcément au sens que vous souhaitez donner à la phrase.
Il faut savoir que les traducteurs proposent une traduction littérale ou mot-à-mot qui enlève toute cohérence aux textes. Cela va dans les deux sens que vous allez de l’anglais au français (ou à votre langue maternelle) ou du français (ou de votre langue maternelle) à l’anglais.

Besoin d'aide! Contactez-nous ...

Relisez votre texte

Que vous rédigiez en français, en anglais, en espagnol, en allemand, … la relecture finale est très importante. Cela vous permet de détecter les éventuelles fautes qui vous auraient échappées durant la rédaction.

De préférence, lisez votre texte à haute voix, car vos intonations vous aideront aussi à détecter les phrases trop longues et les connecteurs inadaptés.

La phase de la relecture doit être le moment de faire le point avec votre anglais. Si vous avez des doutes sur un temps de verbe, une expression, … et qu’Internet ne peut pas vous aider, demandez l’aide d’une tierce personne beaucoup plus calée que vous en anglais. Un regard neuf aide parfois à rafraîchir un texte, à y apporter de nouvelles informations et à corriger certaines erreurs.