(Mis à jour le: 30 août 2019)

Comment devenir Community Manager ?

Le métier du Community Manager intéresse de plus en plus. Même si, de prime abord, on a déjà une petite idée de son rôle, le définir clairement reste assez complexe. Quelles missions remplit-il exactement et comment devenir Community Manager ?

Les rôles du Community Manager

Avec l’évolution constante du web, de nouveaux métiers ont fini par se créer. Le poste du Community Manager en fait partie. Alors que les premiers à avoir appris ce métier se sont formés en autodidacte au fur et à mesure de leur expérience sur Internet, de nos jours, on trouve des formations spécifiques qui donnent les bases du métier.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que ce professionnel a pour mission principale de représenter une marque ou une entreprise auprès des internautes. Dans ce contexte, il est amené à :

  • élaborer une stratégie web générale à adopter pour la marque : celle-ci visera le site, le blog, les réseaux sociaux, les forums, …
  • élaborer une stratégie orientée vers les réseaux sociaux, car c’est surtout dans ce domaine qu’il doit exceller en premier
  • entretenir le lien que la marque a avec ses followers
  • animer la communauté qui suit la marque de près
  • communiquer avec les internautes sur les produits, les nouveautés, les offres promotionnelles, … de la marque
  • contrôler ce qui se dit sur la marque sur la toile
  • répondre aux conversations et/ou commentaires laissés par les internautes
  • participer aux discussions de groupe sur les forums afin de donner une image positive de la marque, …

En tant que représentant, il doit veiller à ce que la marque garde une bonne e-réputation.

Les formations pour devenir Community Manager

Comment devenir Community Manager

Il n’existe pas de formation précise axée sur le Community Management ou Social Media Management. Toutefois, certaines études permettent d’en acquérir les bases comme :

  • un BTS Communication
  • un BTS Technico-commercial
  • un BTS Management des Unités commerciales
  • un DUT Métiers du Multimédia et de l’Internet
  • une Licence Pro axée sur les métiers de l’information et de la communication
  • un diplôme issu d’une école de marketing, de communication, de journalisme ou de relations publiques

D’autres filières peuvent orienter vers ce métier, mais ce qui est sûr c’est qu’obtenir un certificat ne suffit pas. En effet, il faut s’adapter constamment à l’évolution du monde virtuel ce qui fait que les spécificités du métier peuvent changer du jour au lendemain. Ainsi, une fois que vous aurez acquis les bases, entrez en stage au sein d’une entreprise et continuez à vous former en autodidacte. Vous devez avoir une parfaite maîtrise des réseaux sociaux ainsi que de toutes les plateformes de discussion utilisées sur le web étant donné que c’est par le biais de ces supports que vous pourrez communiquer sur la marque que vous représentez.

Autres atouts que doit avoir un Community Manager : être un passionné du web, curieux de nature, sens du relationnel aigu, sociable et communicatif, avoir un esprit de synthèse, être réactif, … Une personne renfermée sur elle-même ne peut faire ce métier sur le long terme alors que si vous remplissez tous les critères cités ci-dessus, vous avez de grandes chances d’évoluer rapidement vers le poste de consultant en communication ou de responsable de la communication en ligne.

Quelques conseils pour devenir un bon Community Manager

Devenir un bon Community Manager

Aux bases acquises durant les formations, vous devez travailler les points suivants :

Avoir une expérience en rédaction web :

Certes, le métier de rédacteur SEO et de Community Manager sont totalement différents, mais dans son métier, le Community Manager sera amené à rédiger régulièrement des insights, des petits textes, des entêtes, … Bien sûr, vu la longueur de ces contenus, il est plus facile de s’y prendre, mais avec une expérience de rédaction, la qualité sera plus au rendez-vous. Rappelez-vous que même dans les entêtes, la pertinence est essentielle.

N’hésitez pas à mentionner cette expérience sur votre Curriculum Vitae si vous êtes sûr d’avoir une belle plume. Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez également suivre une petite formation de rédaction SEO pour en connaître les bases. Cela fera une véritable différence sur votre cursus.

Maîtriser les outils liés au Community management :

Comme tous les métiers du web, le Community Manager a, à sa disposition, une longue liste d’outils et on ne les enseigne pas tous sur les bancs de la faculté. Il faut donc se renseigner, apprendre pour les maîtriser parfaitement. Bien sûr, il y a toujours des outils avec lesquels on se sent plus à l’aise que d’autres, mais vous devez en maîtriser plus qu’un puisqu’ils ne proposent pas toujours les mêmes fonctionnalités.

Alors que Hootsuite, Swello, Over-graphe, … sont plus utilisés pour les partages automatisés et quelques fonctionnalités supplémentaires, Alerti, Brandwatch, Mention … se focalisent plus sur les notifications.

On pensera également à Feedly, SocialShare, Scoop.it … pour la veille et la curation de contenus tandis que Canva, Gimp ou Photoshop vous assistera d’un point de vue graphique.

Connaître les bases du SEO :

Connaître les bases du SEO pour devnir Community manager

Que vous teniez votre propre blog ou non, il faut impérativement connaître les règles de base du SEO. Comme ce domaine est étroitement lié à la rédaction, vous pouvez vous former là-dessus en même temps qu’en vous formant sur la rédaction.

Ces connaissances vous donneront une vision plus large du métier, de devenir polyvalent ou même de devenir expert en la matière.

Attention, même si on vous conseille d’en apprendre les bases, il ne faut pas se limiter sur cela, mais toujours mettre les connaissances à jour étant donné que c’est aussi un monde qui évolue et qui change assez vite.

Assurer continuellement la veille :

Pour promouvoir une marque, il faut toujours garder un œil sur la concurrence et sur ce qui se dit chez les consommateurs. Le Community Manager ne devra jamais négliger cette tâche au risque de voir la réputation de son entreprise chuter en quelques jours. Pour éviter pareille catastrophe, il devra maintenir une veille concurrentielle et une veille informative.

La première permet de répondre aux mauvaises critiques, de rattraper les retards éventuels, de maintenir son image et de s’améliorer dans sa stratégie de webmarketing tandis que la seconde aide à toujours aller de l’avant, à anticiper les nouveaux sujets qui doivent être rédigés, à suivre les tendances et à toujours répondre aux attentes des followers.

Avoir une spécialité :

Le Community Manager peut effectivement se spécialiser sur un domaine précis de son métier sans pour autant négliger les autres facettes de son travail. Quoi qu’il en soit, cela lui permettra d’avoir une valeur ajoutée donc à lui de découvrir s’il veut devenir Expert en SEO, Expert en gestion de crise, Spécialiste en rédaction web, As de la stratégie, Expert en marketing d’influence, Expert en Social Média, Spécialiste de vidéo ou d’image, …

La meilleure chose c’est d’avoir toutes ces spécialités à la fois, mais déjà connaître les bases et se focaliser sur l’une d’elles est un bon départ.

Maîtriser la modération sur les réseaux sociaux :

Un bon modérateur devra savoir se faire respecter de sa communauté. Il doit faire respecter la charte établie et remplir tous les rôles qui lui sont attribués. Pour cela, il ne doit pas se montrer agressif, il doit être réactif et il doit être réceptif aux critiques.

Il faut qu’il ait un talent de diplomate pour pouvoir encaisser les critiques et y répondre gentiment. Et en période de crise, il doit pouvoir s’en sortir rapidement et ne pas perdre patience face aux membres du groupe qui ont tendance à faire son métier à sa place.

Essayez déjà la modération sur Facebook pour commencer et si vous arrivez à vous en sortir, vous pouvez passer aux autres réseaux sociaux.

Lire aussi – les bonnes pratiques des réseaux sociaux et votre site d’entreprise

Tenir un blog :

Si on travaille déjà pour une entreprise, on pense que tenir un blog ferait perdre du temps. Or, c’est justement grâce aux blogs que certains Community Manager se sont formés à ce métier et c’est également grâce aux blogs qu’ils peuvent se mettre à jour continuellement.

Attention, c’est à ce stade que vos compétences en rédaction prennent tout leur sens. Pensez donc à apprendre la rédaction avant de vous lancer sinon, vous founrirez du contenu inutile.

Le seul bémol avec le blog c’est que cela demande un gros investissement en temps. Si vous êtes Community Manager à domicile, vous pourrez facilement continuer de l’alimenter, mais si vous travaillez pour du temps plein, votre blog va finir à l’abandon. Cela n’est pas systématique puisque vous pouvez très bien associer les deux en établissant un bon calendrier éditorial à côté de votre planning de Community Manager.

Savoir tirer parti de la veille concurrentielle :

A quoi la veille concurrentielle va vous servir ? A vous inspirer de leurs stratégies et de ce qui marche chez vos concurrents.

Retenez que tous les Community Manager ne travaillent pas sur la stratégie digitale. Ils peuvent être affectés sur d’autres facettes du métier donc apprenez les différents cas possibles et tirez parti des expériences des uns et des autres.

Analyser les stratégies des concurrents est déjà une bonne manière de se former ou de renforcer les acquis théoriques. Attention, s’inspirer ce n’est pas copier !

Maîtriser les réseaux sociaux :

Community Manager

Le premier que vous devez connaître comme votre poche est bien sûr Facebook. Comme il est le réseau social le plus utilisé à travers le monde, le Community Manager se doit d’y être présent tous les jours. Sur ce réseau, il doit également maintenir une veille constante puisque cette plateforme connaît régulièrement des nouveautés. Il faut alors y investir beaucoup de temps et s’intéresser à toutes les nouvelles fonctionnalités. Parmi ces dernières, il y a Facebook Ads, la plateforme publicitaire de ce réseau social. Etre un expert en Facebook est un atout majeur, voire essentiel de ce professionnel. Mais il n’y a pas que Facebook !

Le Community Manager doit également utiliser les autres réseaux sociaux qui gagnent en notoriété tels que Twitter et Linkedin. Essayez d’y être actif sans forcément devenir un influenceur. L’avantage avec ces réseaux c’est qu’ils sont plus tournés vers les professionnels ce qui permet d’élargir sa zone de couverture. Pensez donc à créer des relations avec d’autres personnes de ces réseaux, à entretenir une relation amicale avec elles, à nouer des liens, … puis commencez, petit à petit, à vous faire connaître sans vous imposer. La tactique doit être subtile pour attirer la confiance des autres.

Savoir allier écran et hors de l’écran :

Le Community Manager passe la majeure partie de son temps derrière un écran, mais ce n’est pas une obligation. Il peut très bien interagir avec ses followers en dehors de l’écran en organisant des évènements autour de la marque représentée.

Vous pouvez aussi organiser des afterworks qui réunissent quelques acteurs du Community management ou du milieu du web en général.

Ces évènements « In Real Life » ou IRL permettent de renforcer les liens, de susciter l’engagement des autres, de permettre la rencontre entre vos followers, de gagner encore plus en notoriété, …