5 logiciels gratuits Anti-plagiat

Que vous débutiez dans la rédaction de contenu web ou non, vous devez savoir que la pertinence de vos articles ainsi que leur originalité sont indispensables pour gagner en visibilité et rentrer dans les bonnes grâces des moteurs de recherche dont le géant Google. Pour s’en assurer, il faut bien reformuler les informations recueillies et utiliser un logiciel anti-plagiat pour vérifier qu’il n’y ait aucune forme de duplicate content.

Voici quelques logiciels anti-plagiats à tester absolument surtout qu’ils sont gratuits.

N°1 : Positeo

outil anti plagiat

Connu de tous les rédacteurs web, Positeo est sûrement le logiciel anti-plagiat le plus utilisé de nos jours et le fait qu’il soit gratuit n’est pas la seule raison à cela. En effet, il procure d’autres avantages tels que :

  • Sa rapidité
  • Sa facilité d’utilisation
  • Sa version en français

Pour l’utiliser, il suffit d’entrer l’url de l’article à vérifier ou de copier une partie du texte dans la case dédiée à cet effet. En quelques secondes, l’outil vérifie à quel point votre texte est plagié et affiche la liste des pages web avec lesquelles il a le plus de similitude. Les résultats sont affichés par ordre de pourcentage de contenu plagié et les pages les plus ressemblantes sont affichées en rouge pour indiquer au rédacteur que son texte se rapproche trop de ces pages-là.

Positeo est un outil fiable, car il prend, en plus, la peine de mettre en gras les mots, expressions ou phrases plagiés pour que vous puissiez y remédier facilement.

Le seul bémol : au-delà d’un certain nombre de tests, l’outil peut bugger et vous demander de patienter quelques minutes pour réessayer plus tard.

Lire aussi :

Les bonnes pratiques pour écrire un article

Les 8 qualités indispensables pour devenir un bon rédacteur web

N°2 : Copyscape

duplicate content outil

Cet outil permet de comparer, en quelques secondes, deux contenus web ou deux Urls. Dans la majorité des cas, l’autre texte est le vôtre tandis que le second est la source d’informations que vous avez utilisée.

Ce logiciel affiche quelques avantages tels que :

  • Sa version gratuite performante et rapide
  • Le fait qu’il renforce les résultats affichés par d’autres logiciels

Cela implique néanmoins qu’il a ses limites, du moins en ce qui concerne sa version gratuite. Cette dernière ne peut effectivement comparer votre texte à toutes les pages web comme le ferait Positeo.

Pour obtenir des résultats plus rassurants, essayez quand même sa version payante qui se montre plus redoutable encore.

N°3 : Duplicate Content Checker

C’est un autre logiciel anti-plagiat gratuit qui se montre assez performant. Là encore, le principe reste le même c’est-à-dire comparer un contenu web à partir de son url ou en entrant directement le texte dans le logiciel. Les résultats s’affichent rapidement et vous saurez alors si votre article est plagié ou non.

Le petit bémol que l’on pourrait lui reprocher : le fait qu’il soit édité en anglais, mais rassurez-vous, il tient quand même compte des résultats de recherche français.

N°4 : Plagiarisma

Cet outil est assez limité, mais il reste quand même performant. Pour le comprendre, il faut retenir que :

  • Il permet de rechercher du duplicate content dans les résultats de recherche Yahoo
  • Il permet aussi de rechercher du contenu plagié sur Google, mais dans ce cas-ci, vous devez d’abord vous inscrire sur le site

Rassurez-vous, lancer des recherches sur Yahoo est déjà, plus ou moins fiable, mais n’empêche que Google étant le moteur le plus utilisé, il serait quand même intéressant d’essayer l’inscription.

N°5 : Quetext

Le principal avantage avec ce logiciel anti-plagiat c’est qu’il est possible d’obtenir des résultats très précis en cochant l’option « Calculate Similarity Score » qui signifie « calculer les résultats similaires ».

Par ce terme, vous comprendrez déjà que l’outil est édité en anglais, mais il faut quand même l’essayer.

Le petit bémol qu’on lui reproche : il ne permet pas de comparer un contenu à partir de son adresse Url, mais il faut impérativement copier-coller le texte à vérifier.